25-05-2016

Reviens

13239333_1264436116917052_8106757388357259038_n

Une douleur me traverse la poitrine, comme un tremblement de terre, elle me déchire. Et j’entends résonner en moi le vers de Rûmî :

« Jusqu’à quand reculeras-tu ? Avance ! Viens vers la douleur ! Reviens, enfin à l’origine. »

Reviens vers moi. Détache toi de ton « toi ».

Car je ne peu être moi sans être avec toi. Tu es le gardien de mon cœur.

Bien quand apparence nous sommes issus de terre différentes, Nous sommes tout deux issus de la Terre.

Tu es le fils des perles de la Certitude.

Reviens vers l’origine, Là où nous formions qu’un.    

Posté par suluk dans Poésie, Sâlikun | Pas encore de commentaires »

13-10-2015

Mon cœur tourne en rond autour de Son district

 

sj-014-a

« Dieu est Lumière en lui – même , et non parce qu’il illumine nos ténèbres ; au contraire , il illumine les ténèbres ; au contraire , Il illumine les ténèbres parce qu’il est lumière en Soi ; Il est Amour , non point parce qu’Il aime , mais Il aime parce qu’Il est Amour . » ( Frithjof Schuon )

Son amour est l’espoir de ma vie ;

C’est en mon cœur qu’est le confort et la sécurité.
Mon cœur sait qu’il n’y a personne d’autre que Lui,

Mon cœur tourne en rond autour de Son district.
Si mon cœur m’a abandonnée,
Et volé de mon toit,
C’est pour s’installer dans Son district .

Je suis à la fois bougie et papillon,
Trésor et la ruine.
Si je suis un étranger pour moi même ,
C’est pour rejoindre Son district .

« Dans l’ homme existe un amour, une douleur, une inquiétude, un appel, de sorte que s’il possédait les cent mille univers, il ne pourrait trouver le calme et le repos (avant de parvenir à son but).Les gens exercent tous les métiers, tous les commerces, et procèdent à toutes sortes d’études : médecine, astronomie, etc., mais ils ne peuvent trouver le repos, car leur but n’est pas atteint. On appelle le Bien-Aimé  » repos de l’ âme « ; et comment pourrait-on trouver quiétude et repos ailleurs qu’en Lui ? Tous les plaisirs et toutes les fins sont telle une échelle ; chaque degré de l’échelle n’est pas un lieu de repos, mais un passage. Heureux celui qui se réveille tôt, afin de raccourcir le long chemin, sans perdre sa vie à trébucher sur les degrés… »

( Rûmî )

 

 

Posté par suluk dans Poésie | Pas encore de commentaires »

Cyrilroydlnaight |
Lesouffleduvent |
Eglise Protestante Unie de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise Chrétienne Evangéliq...
| Allah99
| Eclats de joie !!!!