22-07-2016

Dans la taverne de la ruine

 

13707662_1304435032917160_8356568704240188299_n

Purifie ton cœur, puis entre dans la Taverne de la Ruine. Où tu seras annihilé en Dieu, pour renaître en Dieu. On y fête la ruine de ton être factice, ta naissance à la Vérité et on s’y enivre du vin de l’Unicité divine.

Je me Souviens ! Amour de l’aimée qui rappelle les ruines ! De ce temps me revient mon serment éternel, aussi brillant qu’un tatouage sur la main !

Arrêtez, demandez : << Où sont vos habitants ô ruines ? Les jours et nuits les ont-ils consumés ? >> 

Sur les traces enfuies, la vie est une idée qui se dérobe.

Halte ! Bénie la ruine où tu demeures, et tous ceux qui l’habitent; l’amour s’y est établi.

La pierre y est de perle, et les chardons de roses.

Il y coule le miel et le sol y est d’ambre gris.

Ah ! Si je meurs d’amour, je mourrai en martyr.

 

 « Tu ne seras pas construit tant que tu ne seras pas en ruines. »

(Sidi Yunus Emre)

 

Ceux qui meurent à eux-mêmes par le poignard de la soumission, renaissent à chaque instant par le monde invisible. Comment la raison peut-elle percer leur mystère car ceux-là ont un tout autre langage. Celui qui prend demeure dans la poussière s’enrichit. Tout comme une semence qui s’enfonce dans la terre et se met à germer et à s’élever. Pour prendre son envol, l’oiseau doit sortir de son œuf et abandonner sa coquille. Ceux dont le cœur est pris et l’esprit occupé par le rappel et dont le désir s’aiguise et finit par crever, triomphant, ceux-là même qui dresse à leurs âmes une muraille de reproches, ceux -là se réjouissent du Retour. Plus d’un cœur se fatigue à aimer Dieu et se repose en Sa noble fatigue ! Plus d’un cœur veut cueillir les fleurs de ce monde et voit son désir détruit par la mort ! 

Dans la Taverne de l’Unicité, bois le vin du Souvenir qui te fera oublier ton « moi », lentement, lentement.  Répète, en permanence le nom de l’Ami, lentement, lentement. Grâce à cette alchimie, change le cuivre de ton cœur en or, lentement, lentement. Détourne-toi de ton être factice, libère-toi, lentement, lentement. Engage-toi dans la Voie tracée de Roses, elle te détachera de toi-même, lentement, lentement. Patiente sur le chemin de l’amour, soumets-toi et tu franchiras les plus hautes montagnes, lentement, lentement. Les secrets de l’amour se révéleront en toi, lentement, lentement. 

Le zikr signifie rappel ou souvenir, mais on lui a attribué également les sens suivants : marque indélébile dans l’esprit, expression, formule, phrase pieuse, vigilance dans les actes, rappel permanent du cœur, mémoire en éveil, obéissance et récompense, prière, verbe, traditions, connaissance, honneur et reconnaissance. Dans l’enseignement soufi le zikr est défini comme l’attention à Dieu qui entraîne l’oubli de soi-même.

 

Tu te souviendras de tout cœur du Bien-Aimé. 

Sais-tu comment être à la fois présent et absent ? 

Je suis dans la foule mais mon cœur est avec le Bien-Aimé. 

 

Abdollah Ansâri dit : << Le zikr affranchit l’homme de l’ignorance et de l’oubli >>.  

 Le zikr se  détache de l’homme et va à la rencontre de Dieu. Il est le signe de l’amoureux qui pense qu’a l’objet de son amour. Abou soulayman Dârâni déclare : << Le zikr illumine, nourrit et apaise le cœur du disciple >>. 

Du Désespoir des ruines j’ai fait citadelle et cuissardes ! 

Que Dieu nous place, toi et moi, parmi les patients, les reconnaissant, ceux qui Le louent et L’invoquent. La louange est à Dieu, Seigneur des Mondes. Qu’Il bénisse notre maître Mohammed, sa Famille et ses Compagnons.  

 

 

 

 

Posté par suluk dans Sâlikun | Pas encore de commentaires »

14-05-2016

Le Code d’honneur du noble chevalier

 

12193294_10154336373642729_7383260758507839419_n

-Un chevalier à le souci d’avoir la mort à l’esprit, chaque jour et chaque nuit. Voici pourquoi. Toute vie humaine est semblable à la rosée et au gel matinal, qui sont des choses fragiles et éphémères.

- Un chevalier doit faire la part du vrai et du faux et efforcer de faire le vrai et d’éviter le faux, la voie des nobles chevaliers est vivante. Le chevalier combat pour la  Vérité. 

- Un chevalier se doit d’être brave. D’une manière générale, le courage n’est pas quelque chose qui se manifeste uniquement quand vous portez une armure. La différence entre un brave et un poltron peut être observée dans la vie de tous les jours. Celui qui est naturellement brave manifeste sa loyauté et sa dévotion à l’Unique. Il emploie son temps libre à l’étude et à parfaire sa pratique. Il prend soin de sa santé, il est frugal et sobre. Il prend soin de lui, en évitant les habitudes nuisibles à la santé comme les excès de nourriture. Il se montre patient et tolérant à l’égard de toutes les créatures. Cela reflète le tempérament du brave.

 - Un chevalier noue naturellement des relations d’amitié avec d’autres chevaliers braves et justes. Des chevaliers ne peuvent devenir des amis que lorsqu’ils voient dans le cœur de l’un et de l’autre.

- Pour un chevalier, il est fondamental de toujours être attentif à ne pas médire, même si il voie ou entend de mauvaises choses à propos d’un collègue.

- Le chevalier effectue quotidiennement sa lessive, afin de nettoyer les taches incrustées sur son manteau. La corruption, c’est comme le signe que le manteau blanc est en train de devenir gris souris. La veste est souillée de graisse, de saleté et de poussière, il faut donc la laver avec une bonne lessive pour qu’elle redevienne propre. En revanche, quand le cœur humain est altéré par toutes sortes de choses qui salissent, un simple lavage et rinçage, ne peut pas le purifier, il faut le laver et le rincer avec constance. Vous aurez beau laver le cœur humain, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, quoi que vous faisiez, en toute circonstances, il se salira encore très facilement. Il existe une grande quantité de lessives utilisées pour laver les manteaux blancs. De même, il existe différentes manières, semblables à la lessive, de nettoyer le cœur des guerriers. Quelles sont – elles ? Ce sont la loyauté dans la Vérité, le devoir de œuvrer pour la Vérité, la prosternation face à la Vérité,  le Rappel constant de cette Vérité et le courage  œuvrer sur la voie de la Vérité. Qui auras le courage de lever le glaive face au mensonge, à la calomnie et  à l’injustice ? … Qui a le courage d’œuvrer selon la Conscience ? Certaine crasses sont enlevées par la lessive de la loyauté et de la fidélité, et certaine crasse ne résiste pas à la lessive du devoir et du rappel. Quand une tache demeure obstinément même après qu’elle a été lavée avec la loyauté et rincée avec le devoir et le rappel, alors utilisez  la lessive du courage et faites l’effort de frotter avec détermination. C’est le secret auquel les guerriers ont recourent en dernier lieu pour purifier le cœur.  

- Un chevalier consacre toute sa vie au service de son Unique Roi. Lorsque vous comprenez que vous n’êtes pas maître de vos devoirs, votre vie ne vous appartient plus. Ne sachant jamais à quel moment votre Seigneur à prévu pour vous le Retour au Château. Un Serviteur loyal sait qu’il a un Maître; il ne sait pas qu’il a un moi.  Présentez – vous, le sabre à la main et dites: << Je suis untel, serviteur de l’Un. >> 

 

 

Posté par suluk dans Sâlikun | Pas encore de commentaires »

Cyrilroydlnaight |
Lesouffleduvent |
Eglise Protestante Unie de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise Chrétienne Evangéliq...
| Allah99
| Eclats de joie !!!!