04-02-2016

Les profondeurs de la nuit

 

10934064_326010974262503_681531727350495241_n

Être un oiseau de nuit qui n’ouvre un œil que lorsque les autres ont fermé les leurs !

Ô nuit, quelle nuit es-tu ? Puisses-tu être longue !
Les noirs corbeaux sont aujourd’hui joyeux,
Avec le faucon blanc de l’âme, ils volent.

Allons vers la rivière …

Sais-tu, ce qu’il peut enseigner, le chant de la rivière ? 

<< Que nous passons.  >> 

 

Farīd al-Dīn ‘Attâr ( poète persan ), dit qu’il aurait quatre morts correspondant chacune à une couleur: 

mort blanche/la faim, mort noire/supporter le mal que nous inflige autrui, mort rouge/ s’opposer à l’âme, et mort verte/poser des morceaux de tissu les uns sur les autres ( je me vêts du linceul, et je loge dans la tombe ). 

Le Bien-aimé  Prophète  Mohammed ( que la paix et les bénédictions soient sur lui ) a dit : 

<< Mourrez avant de mourir. >> (  Hadith rapporté par Thirmidi, Qiyama.) 

« C’est à Lui que tout reviendra. » (Coran, S11:V 123)

Si le grains de blé ne meurt pas, il reste seul mais si il meurt, il porte beaucoup de fruits.

La vie peut avoir comme condition la mort…phénomène remarquable qui nous montre que la mort n’est pas toujours ennemie de la vie. 

Une des caractéristiques des êtres vivants est la nutrition, hors, qu’est-ce que se nourrir ? C’est assimiler d’autres êtres vivants ( végétaux, animaux ), qui pour pouvoir être assimilés ont dû  mourir. Ainsi, et ce n’est pas une métaphore, la mort nourrit la vie, la mort fait vivre les vivants. D’autre part la vie des êtres vivants se distingue des objets matériels inanimés par son renouvellement, une régénération qui n’est possible seulement par la mort. 

Ainsi, la régénération suppose la dégénération. 

 

 

 

 

 

 

Posté par suluk dans Sâlikun | Pas encore de commentaires »

12-11-2015

Séparation

automne

Quand vient l’automne , les feuilles tombent des arbres et on cueille les fruits mûrs . Certains comme les noix ou les châtaignent perdent leur enveloppe .

“C’est bientôt l’hiver, les feuilles tombent”, une profusion de couleurs flamboyantes s’offrent à nous  ;une célébration de la vie, et dans toutes ces graines récoltées, il y a la promesse d’un renouveau …

L’automne est la période de la séparation . Et de même que le fruit se sépare de l’arbre , et que le noyau ou la graine se sépare du fruit , l’âme humaine un jour se séparera du corps . Le moment venu , l’âme humaine  quitte son corps , son enveloppe . L’âme , qui existait antérieurement au corps; est confinée dans celui-ci comme dans une cage;  l’espace entre les barreaux permet d’accéder à la lumière . Le corps de l’homme , un œufs fragile qui contient en lui  les plus beaux trésors . À l’automne , le spectacle de la nature et l’atmosphère qui s’en dégage nous invitent à méditer sur cette séparation .

Un jour on voudrait mourir , l’autre vivre , mais finalement on vit au rythme des saisons .

 Le cœur du croyant sincère , n’est rien d’autre qu’une mer de lumière …    

C’est dans ce secret des cœurs, siège du tawhîd (unicité Divine), que s’opère la naissance et la mort  spirituelle. Comme le dit Djâmî :  << Le dernier état de l’homme, c’est de revenir à son premier état .>>

Alors se termine la quête, retour de l’âme à sa patrie perdue. En se trouvant elle-même, l’âme a trouvé le monde qu’elle réchauffe de son amour, et s’ouvre à la vision des grâces divines .

En vérité, Dieu seul est sans  limite et nous somme tous comme la feuille de l’arbre , destinée à l’automne .  

 

Posté par suluk dans Contemplation méditative ... retour à l'essentiel | Pas encore de commentaires »

Cyrilroydlnaight |
Lesouffleduvent |
Eglise Protestante Unie de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise Chrétienne Evangéliq...
| Allah99
| Eclats de joie !!!!