29-05-2018

Ramadan sous la Lune

FB_IMG_1526816856537

Dans le désert sous la Lune

Venus de loin

Deux dromadaires  avançaient.

Sur le dos de chacun

Une selle d’or et d’argent

L’un derrière l’autre ils avançaient.

À la selle d’or

Pendait une goutte d’argent

À la selle d’argent

Pendait une goutte d’or.

Chacune d’elles

Retenue à la selle

Par un noeud, scellé d’un Sceau.

 

Sur le dromadaire de devant

Était assis le prince céleste

Âme , esprit subtil.

Sur le dromadaire de derrière

Était assis la princesse divine

Matrice, cœur de chair.

Le cavalier et la cavalière

Maîtres de leurs montures

Étaient tous deux

Vêtus de blanc.

Avançaient droit devant eux

Ils traversaient le vaste désert.

Où ces deux cavaliers pouvaient-ils bien se rendre ?

Les deux dromadaires

Franchissait les dunes

D’un pas pesant

Une dune après l’autre

En silence

Ils avançaient

Comme deux points

De départ sur le chemin.

Ils se nourrissaient

de feu et buvait de la lumière.

Pris dans le mouvement

Qu’ils avaient déclenchés

Ils ne pouvaient pas renoncer

Ils étaient entraînés.

Tout pèlerin

A besoin d’une étoile

Pour guider sa route.

Dans ce mouvement d’abandon

Ils découvrirent

L’Étoile qui jaillissait.

 

Le feu que vous allumez s’accompagne toujours de la lumière. Le feu communique sa chaleur puis sa lumière.  En s’exposant aux rayons du Soleil, notre âme se réchauffe, et notre égo se dilate.

Publié par suluk dans Sâlikun | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Cyrilroydlnaight |
Lesouffleduvent |
Eglise Protestante Unie de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise Chrétienne Evangéliq...
| Allah99
| Eclats de joie !!!!