14-10-2015

la solitude retour à l’innocence

12119044_10153699347968185_8480469950549927058_n

« J’aspirais sans doute à la disparition. Me fondre dans la campagne comme l’insecte vert sur la tige. M’engloutir dans le blanc et la poussière du plâtre, devenir translucide et aérienne et retrouver ainsi l’innocence. »

Les animaux se cachent pour mourir . Ils s’éloignent de tout ce qui bouge, ils se retirent dans la solitude et le silence . Cette mort de l’animal est un modèle pour l’homme . À cette instant de solitude , il n’existe plus de discours ,de pièges , de suggestions ; il n’y a rien que la réalité . La pierre jetée dans l’eau provoque des images , des cercles , des rondeurs , puis tout s’efface ; il n’y a plus rien qu’une pierre gisant dans le lit de la rivière . 

Les lèvres muettes ouvrent à la vue  ,le jardin des regards , semence de l’instant et corolle de silence .

La solitude conté par Molière dans « Le Misanthrope » : 

On a souvent tendance à considérer la solitude comme un état négatif, contraire à la nature profonde de l’homme qui la subirait comme un châtiment. Et il arrive même que le solitaire inspire de la méfiance sous prétexte qu’ « il n’y a que le méchant qui soit seul » (Diderot). C’est précisément quand j’entends ce genre de propos que, comme à Alceste, « il me prend des mouvements soudains , de fuir dans un désert l’approche des humains ». Qu’y a-t-il de si choquant à vouloir s’isoler ? N’avons-nous pas tous besoin de nous retrouver parfois seuls avec nous-mêmes ? Il me semble que nous n’avons pas d’autre possibilité lorsque nous désirons réfléchir, méditer, « faire le point »avec nous-mêmes ou tout simplement rêver. Certaines activités, en particulier les activités intellectuelles qui demandent calme et concentration, ne peuvent avoir lieu que dans la solitude. Comment lire en effet parmi la foule et le bruit ? On me dira : »certains lisent dans les transports en commun, dans le métro par exemple ». Oui, moi le premier. Mais le lecteur de la ligne 3 du métro s’isole mentalement. Autrement dit, il fait abstraction de tout ce qui n’est pas son livre et finit par oublier qu’il est entouré par des individus. Il finit par se sentir aussi seul que s’il n’y avait personne autour de lui. Il recherche une forme de solitude parce qu’il en a besoin précisément pour survivre au milieu de ce bruit et de cette foule. Enfin, il me semble que la solitude permet un repos total, une réelle détente. On se sent en effet protégé du regard des autres, délivré des convenances, de la tyrannie du paraître et l’on se sent renaître à soi-même. Loin d’être égoïste, cette attitude me paraît nécessaire pour être ouvert et réceptif aux autres . 

https://www.facebook.com/kevin.sousa/videos/10152131336470450/?autoplay_reason=ugc_default_allowed

 

Publié par suluk dans Flot de conscience | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Cyrilroydlnaight |
Lesouffleduvent |
Eglise Protestante Unie de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eglise Chrétienne Evangéliq...
| Allah99
| Eclats de joie !!!!